Connect with us

Médecins et chirurgiens

Graisse: toutes ses potentialités

Published

on

Les possibilités d’utilisation du graisse sont de plus en plus encourageantes, nous explique le professeur Alessandro Innocenti de l’Université de Firenze, médecin spécialiste en chirurgie plastique, reconstructive et esthétique.

Par exemple, le lipofilling mammaire est une intervention pour supprimer les graisses localisées et permet d’utiliser la matière prélevée. Il est possible de la déplacer d’une zone donneuse à une réceptrice avec une intervention volumisant. Le tissu adipeux prélevé vient centrifugé pour séparer la phase sanguine et celle huileuse qui ne peut pas être réinjectée, car elle pourrait provoquer des réactions phlogistiques très intenses à l’intérieur du tissu. 

Les dépôts sont distribués en lignes multicouches pour entourer la région avec un tissu vital à 360° parce que le lipofilling est à part entière une greffe. La graisse est une unité vivante et nécessite de provoquer des connexions vasculaires avec la région réceptrice.

Le processus de vascularisation prend environ 15 jours et il est important d’éviter de grands mouvements ou les tractions pourraient casser les vaisseaux sanguins, en compromettant le résultat d e l’intervention. Cependant le chirurgien précise qu’il y a un revers de la médaille comme dans toutes les opérations: le risque de formation de kystes huileuses qui peuvent se développer en granulomes. Il a également été supposé que l’utilisation de la graisse peut interférer avec la biologie d’une tumeur, quand elle est de nature agressive et active. Les données scientifiques découragent cette crainte parce qu’il n’y a pas l’air d’avoir raison pour exempter cette technique.

La graisse a aussi des propriétés régénérantes, parce qu’elle aide les personnes brûlées à régénérer la peau endommagée qui a sclérosé et est sèche. Dans les zones dotées de beaucoup de  grandes mimiques les lésions peuvent interférer, en manière sensible, avec les fonctionnalités des parties touchées. Pour résoudre ce problème, on utilise la graisse qui adoucit incroyablement la peau. 

La graisse a un grand potentiel antigénique donc elle ne peut pas être donnée. Seulement dans les cas d’émergence: par exemple dans les grands brûlés qui ont un système immunitaire gravement compromis.

Il est toutefois possible de conserver la graisse pour l’autogreffe chez les banques dédiées. 

Les propriétés de la graisse sont objet d’étude depuis plus de trois décennies même si actuellement on utilise seulement une petite partie de ses capacités. À mesure qu’on apprend à connaître son potentiel et les possibilités d’utilisation, on observe des aspects de plus en plus encourageants et différenciés.

Click to comment

Raccontaci la tua esperienza

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright © 2022 Revée News.