Connect with us

Médecins et chirurgiens

Cicatrices: les diamants de la peau

Published

on

Marco Tresoldi, professeur auxiliaire, chercheur chez l’Université des études de Pavia et chirurgien plastique, nous raconte que les cicatrices sont éternelles comme les diamants.

Tresoldi précise que la cicatrice est un tissu réparateur. Notre organisme est si évolué qu’il ne parvient à régénérer tissus que dans des cas du cadre hépatique. Dans tous les autres  districts, se forme une réparation.

En effet, le processus de cicatrisation se produit à travers la formation d’un tissu connectif constitué principalement de fibres collagènes qui fonctionnent de liant entre les lambeaux. Une cicatrice se forme en 7-10 jours et puis elle commence un processus de maturation qui traversera les phases de déduction, contraction et remodelage de la cicatrice, qui durera environ une année.

Au début la lésion peut être rouge ou violacée parce qu’elle est le résultat d’un trauma, mais la perte de contenu en eau des fibres collagènes porte la cicatrice à devenir blanchâtre et translucide. Cependant, des anomalies qui consistent en des défauts du procès de cicatrisation peuvent en souvenir. Les cicatrices peuvent être hypotrophiques, c’est à dire déprimées, ou hypertrophiques ou chéloïdes. Dans ce dernier cas, les fibroblastes, c’est-à-dire les cellules qui produisent collagène, sont stimulées et donc la cicatrice sort des bords de la plaie.

Dans un article qui a été publié sur des revues internationales, le professeur explique que le traitement innovant de la pathologie chéloïde consiste en l’exportation chirurgienne suivie par radiothérapie. De cette façon on peut “mettre en sourdine” les fibroblastes qui produisent un excès de collagène au niveau cicatriciel.

Il y a certaines zones plus enclines à développer les pathologies hypertrophiques ou chéloïdes comme la région sternale, deltoïde et les surfaces articulaires. Il y a des gens plus prédisposés à la formation des cicatrices, ça dépend du phototype: c’est-à-dire une classification qui analyse comment la peau réagit à la radiation ultraviolette. Donc, la génétique et la topographie anatomique sont tous les deux des aspects à considérer lors du procès de cicatrisation. 

Pour traiter les cicatrices on peut utiliser deux types de produits: le silicone et les vêtements compressifs. Les deux aident à favoriser la réduction du processus inflammatoire et la cicatrice devient blanche et aplatie. Les produits à base de silicone peuvent être sous la forme du gel ou du plâtre, mais il est important que le grade de pureté de la molécule soit élevé, parce qu’en cas contraire il peut provoquer des phénomènes de dermatites ou hypersensibilité.

Les vêtements compressifs, au contraire, sont utilisables dans les zones soumises aux traumatismes pour éviter que la cicatrice pousse vers l’haut.

Pour chaque type de cicatrice, il est toujours nécessaire d’évaluer le tableau clinique: le métier du médecin est de faire des diagnostics pour indiquer la meilleure thérapie.

Click to comment

Raccontaci la tua esperienza

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright © 2022 Revée News.