Connect with us

Médecins et chirurgiens

La chirurgie: entre digital et collaboration

Published

on

Dans la chirurgie, la collaboration et la contamination avec les autres disciplines sont fondamentales pour offrir le meilleur traitement. Pour Giovanni Papa, professeur de l’Université de Trieste et directeur de la clinique de chirurgie plastique de la capitale régionale, les synergies entre différentes disciplines et la digitalizzazione jouent un rôle important, parce que raccourcissent les distances avec le patient et réduisent l’hospitalisation.

Contaminants dans la chirurgie

Questa immagine ha l'attributo alt vuoto; il nome del file è giovanni-papa.png
Giovanni Papa, professeur de l’Université de Trieste et directeur de la clinique de chirurgie plastique de la capitale régionale

«En chirurgie nous nous sommes habitués à collaborer entre divers spécialistes et avec d’autres professionnels – explique Papa – parce que dans ce moyen là, on peut donner au patient le meilleur de spécialisations». Ainsi la chirurgie est avant-gardiste sur le mode de travail qui prévoit la collaboration entre différentes disciplines, comme la robotique et l’ingénierie.

«Nous collaborons depuis plusieurs années avec  l’institut de génie génétique ICGEB – continue le professeur – et avec les cellules adipeuses et les endothéliales on sera, probablement, en mesure de reconstruire une peau in vitro et puis in vivo». Le progrès de la médecine ne s’arrête pas seulement dans l’expérimentation, mais aussi dans l’usage de nouveaux matériaux. 

Par exemple, existent de nouveaux produits comme les prothèses mammaires, accompagnées de membranes, qui augmentent l’épaisseur de la peau, ou gaines et soutiens-gorges qui peuvent aider à éviter les complications post-opératoires. «La préparation préopératoire, la prévention et la réhabilitation sont également très importants – continue le chirurgien – en effet, le meilleur résultat est obtenu quand on diminue hématomes, infections et cicatrices». 

Chaque intervention produit un tissu cicatriciel est le résultat d’un procès multifactoriel. «Dans le premier période après l’intervention les cicatrices hypertrophiques peuvent être traitées avec des crèmes assouplissantes, – précise le professeur – régénérantes ou avec le silicone».

Les progresses de la chirurgie

«La télémedecine peut approcher le patient au médecin» explique Papa. «Par exemple en Friuli Venezia Giulia ce type de médecine est utilisé pour les soins à domicile des patients avec hanno lésions cutanées».

Avec le digitale, les viseurs 3D, les nouveaux matériels et les traitements expérimentaux la relation avec le patiente change et les distances sont raccourcies. La tecnologia sta diventando uno strumento importante nell’ambito medico, grazie anche alla sperimentazione si stanno affermando cure e tecniche innovative.

«La combinazione tra i nuovi materiali e la terapia genica e cellulare, ad esempio, ci porterà alla medicina rigenerativa». Essa si divide in medicina induttiva e sostitutiva. La prima stimola il corpo a ricreare il tessuto danneggiato, la seconda, invece, ricrea l’organo e lo reinserisce nel tessuto.

Mais les patients, comment font-ils face à l’innovation dans la chirurgie? «On réagit aux traitements expérimentaux avec la confiance – explique Papa – nous avons étudié pour améliorer la qualité de la vie des nos patients. L’haute spécialisation et l’innovation permettent la chirurgie d’être à l’avant garde et de faire de la collaboration avec les autres disciplines un point de force».

Click to comment

Raccontaci la tua esperienza

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright © 2022 Revée News.