Connect with us

Médecins et chirurgiens

Chirurgie bariatrique: du corps à l’esprit

Published

on

Docteur Rosario Ranno, directeur de l’Unité Opérative Complexe de Chirurgie plastique et grands brûlés, conseiller national SICPRE (Société italienne de chirurgie plastique, esthétique et reconstructive), composant du Collège National de Chirurgie plastique et chirurgien chez l’hopital Cannizzaro de Catania, nous raconte de l’importance pour un patient de bien comprendre toutes le implications et les conséquences de l’intervention de chirurgie post-bariatrique.

La chirurgie bariatrique n’est pas une chirurgie esthétique. L’augmentation disproportionnée des volumes de tissu adipeux modifie profondément les relations entre les différentes parties du corps, à ce titre les techniques du rétablissement des volumes de la chirurgie esthétique ne sont pas applicables au 100% à la chirurgie post-bariatrique. Les cicatrices en post-bariatrique font partie du jeu, et le patient doit être conscient des risques et des complications liés à l’intervention. Pour cette raison, il est nécessaire de s’adresser aux centres pour les obèses composés par psychologues, nutritionnistes, endocrinologues, obésologues et chirurgiens généraux. L’obésité est une maladie grave qui concerne tous les organes et dont il est presque impossible de soigner mais on peut la contrôler. Lorsque le patient commence son parcours chez le centre, il faut comprendre quel traitement est en mesure de le faire rentrer dans les volumes, puisqu’on choisit en avant son poids acceptable, lié à sa structure physique et son état de santé. 

Ensuite on choisit si on continue avec la thérapie médicale ou si on peut procéder avec l’intervention chirurgicale. Par exemple, on peut effectuer des interventions chirurgicales générales, le Sleeve ou le Mini Bypass. Atteint le poids défini acceptable, et si le patient a atteint une maturité psychologique, il peut s’adresser au chirurgien afin d’intégrer les régions particulièrement touchées. On peut agir sur l’abdomen, sein, bras et cuisses et ou on peut faire des interventions de torsoplastie. Les interventions doivent être faites singulièrement parce que chacun a ses complications.

Après l’intervention, il faut compter entre six et huit mois pour la stabilisation. Le rétablissement des formes est une intervention compliquée et qui ne peut pas être répétée, il n’y a rien de pré-ordonné, et avec ça on donne au patient tout ce dont il a besoin.

Ainsi que l’intervention, les chirurgiens s’occupent aussi de l’aspect psychologique, parce qu’ils doivent se rendre compte que les demandes des patients sont la correcte solution au problème. Pendant le parcours, le patient est suivi par un psychologue aussi pour affronter l’intervention chirurgicale. Quand on effectue les interventions de Sleeve ou Mini Bypass, les patients doivent être prêts à faire face à tous les sacrifices qui lui sont liés. Par exemple, une bonne partie des patients obèses sont aussi diabétiques, et cela est dû à une dysfonction causée par le tissu adipeux, et disparaît quand l’obésité est réduite.

La maladie de l’obésité est complexe et grave, mais on peut également coexister dans une certaine mesure, si on a la force, la compétence et la compréhension de ce que sont les sacrifices qu’il faut affronter. Personne ne songe à commencer un chemin de reconstruction post-bariatrique avec un patient qui n’a pas encore vraiment compris toutes les complications et implications.

Click to comment

Raccontaci la tua esperienza

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright © 2022 Revée News.