Connect with us

Les associations

“Amici Obesi”: comment retrouver la conscience de son corps

Published

on

Iris Zani, présidente de l’Association Amici Obesi Onlus, et Cristina Rastelli, collaboratrice de la même organisation, nous racontent leur parcours en tant que patientes ex obèses et comment cette maladie peut aboutir à l’exclusion et à la solitude en l’absence de soutien.

L’Association Amici Obesi Onlus est née en 2005, quand un groupe de patients a remarqué qu’il y avait un manque d’information sur la pathologie de l’obésité, et a voulu combler ce vide informatif. Dans un premier temps est né un forum, utilisé pour échanger des informations en temps réel, et en septembre 2005 a été constituée l’Association.

Grâce à l’organisation de conférences et de rencontres, et aux professionnels qui se sont rendus disponibles à donner des informations sur le champ, le soutien apporté a été, surtout dans le début, de type psychologique. 

L’objectif de l’Association est de donner support et conseiller le parcours de soins approprié à la pathologie. De cette façon Amici Obesi Onlus proposa à la fois un support en ligne et devant, à travers des groupes d’entraide.

Les patients obèses ont besoin d’aide, parce qu’ils se racontent de fausses vérités qui les poussent à renvoyer les parcours de soins qui devraient être entrepris le plus tôt possible. Les gens obèses sont souvent jugées comme s’ils étaient sans volonté et ne voulaient pas s’engager. La réalité est différente, parce que derrière la pathologie de l’obésité il y a beaucoup de facteurs qui ne concernent pas seulement l’alimentation.

Devenir conscient du problème avec son corps est le moteur pour faire commencer n’importe quel parcours. Il est normal et juste que chacun trouve son chemin à la fois pharmacologique ou chirurgical, mais jusqu’à ce que ce mécanisme se déclenche, cette pathologie conduit à dire qu’on a pas besoin d’aide, et souvent on commence des régimes qui échouent en l’absence de soutien professionnel.

Ces défaillances peuvent saper le moral des patients à la fois du point de vue physique et moral. Les récidives sont la démonstration que l’obésité n’est pas un vice mais une maladie, et il ne faut jamais lâcher prise.

Le parcours du post-op après la chirurgie bariatrique est aussi compliqué; parce qu’on a fait de nombreux sacrifices et ça n’est jamais un choix facile à prendre. Souvent les patients qui ont une récidive sont ceux qui se sont détournés de l’associationnisme, mais c’est quand ils retournent, ils sont accueillis sans préjudice, car il n’y a pas de honte dans le groupe.

Click to comment

Raccontaci la tua esperienza

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright © 2022 Revée News.